DH EHESS : Kinsources, généalogie et recherche collaborative

Dans la prochaine séance du séminaire Digital Humanities, nous vous proposons une discussion sur la plateforme collaborative Kinsources, un outil de recherche en anthropologie qui permet de stocker, partager, analyser et comparer ses bases de données sur la parenté.

Cette séance s’inscrit dans le cycle « Projet » du séminaire, dont l’objectif est d’explorer de nouvelles modalités de présentation des données, des expériences et des approches critiques, afin d’élaborer des méthodes d’analyse originales. L’intérêt d’un projet tel que celui-ci réside à la fois dans son volet technique et dans son volet scientifique.

Comme le site de Kinsources le souligne, il ne faut pas confondre cette plateforme, conçue pour la recherche comparative et collaborative, avec un site supplémentaire traitant de généalogie : le but du projet est de proposer des études sur la parenté possédant une solide base empirique. L’ambition est de devenir une plateforme de référence dans ce champ de recherche, dans une perspective de recherche internationale qui essaie de comprendre les liens entre généalogie, terminologie et espace dans l’émergence des structures de parenté.

Lancé par Mike Fischer au Center for Social Anthropology and Computing de l’université du Kent, Kinsources est developpé aujourd’hui grâce à un financement de l’ANR, dans le cadre d’un projet qui regroupe l’EHESS, le CNRS et l’université de Paris-Ouest, ainsi que les universités du Kent, de California à Irvine et à Los Angeles et le Max Planck Institute for Psycholinguistics de Nijmegen. Le site est hébergé par la TGIR Huma-Num.

Pour présenter le projet interviendront Pascal Cristofoli, ingénieur de recherche au Laboratoire de démographie et d’histoire sociale de l’EHESS, ingénieur associé à l’INED, co-responsable de l’atelier « Analyse des données relationnelles » et membre du comité scientifique du projet, ainsi que Olivier Kyburz, maître de conférences à l’université Paris-Ouest et l’un des animateurs du groupe « Traitement informatique de la parenté » (TIP, EHESS), qui, à travers le développement de l’outil d’analyse PUCK par Klaus Hamberger, a marqué une étape dans ce domaine d’études et contribué aux fondements de Kinsources.

La séance aura lieu le mercredi 5 février 2014, de 13 h à 15 h, au 190 avenue de France, salle 2.

Comme à l’accoutumée, cette séance est ouverte à tous. Il est recommandé d’annoncer votre présence par un courriel.

kinsources_website


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *