L’encodage, pratique savante ?

Ce mercredi 14 décembre, le séminaire « Édition savante et humanités numériques » se poursuit avec une séance intitulée « Textes numériques : l’encodage, pratique savante ? » Nous aborderons ainsi les relations du geste technique et du projet intellectuel dans la préparation des éditions.

Cette séance ouvre le cycle « Situation de l’édition savante numérique en France », qui vise à permettre un dialogue entre les participants grâce à de brèves présentations de projets actuels.

Nos discussions auront pour points de départ trois interventions :

  • Nicole Dufournaud et Valérie Gratsac-Legendre présenteront certains aspects d’une édition en XML TEI en cours de réalisation à l’EHESS (Mémoires sur la vie de Messire Michel de Marillac) ;
  • Emmanuelle Morlock-Gerstenkorn appuiera son propos sur l’édition en XML TEI des Dossiers de Bouvard et Pécuchet ;
  • Jean-Baptiste Camps et Vincent Jolivet évoqueront les problèmes que pose dans le travail d’édition critique la communication de normes ayant leurs orientations propres, XML TEI et LaTeX (plus généralement, voir le carnet Sacré Gr@@l que Jean-Baptiste Camps tient avec Florian Cafiero).

L’entrée et la parole seront libres, pour les front-end users comme pour les familiers des arrière-boutiques de l’hypertexte.

Naviguer dans les éditions

Le séminaire « Édition savante et humanités numériques », devenu bimensuel, débute le mercredi 9 novembre par une séance intitulée « Naviguer dans les éditions ».

Il s’agit, en analysant un corpus d’éditions électroniques, de réfléchir à la façon dont nous accédons aux données dans l’espace de l’écran et dans le temps du travail. Les notions centrales sont celles de parcours, de lisibilité, de tabularité et d’ergonomie au sein d’une interface organisant la lecture savante.

Cette séance est la première d’un cycle consacré à des aspects décisifs de l’édition savante par des moyens numériques : pour le calendrier complet du séminaire, voir le programme des séances récemment mis à jour.

Que vous soyez concepteur passionné, utilisateur critique ou observateur sceptique, éditeur nourri dans une longue tradition disciplinaire, étudiant perplexe aux pratiques hybrides, professionnel attentif aux innovations ou amateur d’humanisme numérique – voire tout cela à la fois –, votre expérience sera précieuse. Au plaisir d’échanger avec vous !

Note (janvier 2012) : cette séance d’ouverture formait un tout avec la suivante, qui examinait la question de la navigation en se référant aux théories de l’hypertexte de Ted Nelson, Jay Bolter et George Landow (Lectures 1).