DH EHESS : sémantique du Web et philosophie

Dans la prochaine séance du séminaire Digital Humanities [1], nous vous proposons de venir dialoguer avec Alexandre Monnin.

Il sera question du projet SemanticPedia, qui est « une plateforme de collaboration entre le ministère de la Culture et de la Communication, l’Inria et Wikimedia France pour réaliser des programmes de recherche et développement appliqués à des corpus ou des projets collaboratifs culturels, utilisant des données extraites des projets de Wikimedia ».

Cette intervention marque le début du cycle « Projets », mais les enjeux du Web sémantique seront aussi l’occasion d’évoquer les principes d’une philosophie du Web et de réfléchir à la place des philosophes dans la constellation des humanités numériques.

La séance aura lieu le mercredi 24 octobre 2012, de 13 h à 15 h, au 190 avenue de France, salle 2 (et non salle 3, exceptionnellement). Rejoignez-nous, en pensant à annoncer votre présence !

  1. Dorénavant DH EHESS sur ce carnet lorsque la forme abrégée s’impose.

Comparer les textes

La séance du mercredi 11 janvier aura pour thème la mise en évidence et l’utilisation de relations entre les textes. Deux interventions sont prévues :

  • Jean-Baptiste Camps et Florian Cafiero évoqueront les méthodes de comparaison statistique et le domaine de la stemmatologie automatisée (voir leur carnet de recherche Sacré Gr@@l) ;
  • Pierre-Yves Buard traitera de « Modélisation des sources primaires et édition numérique », en présentant un modèle informatique en cours d’élaboration pour l’interrogation, la manipulation et la lecture des textes (voir, plus généralement, les activités du Pôle du document numérique de la Maison de la recherche en sciences humaines de Caen et celles des Presses universitaires de Caen).

Il sera donc question d’interprétation des traditions textuelles assistée par ordinateur, d’ergonomie philologique, des avantages et des limites des langages à balises, de l’utilisation des ontologies, d’architecture informatique et de protocoles d’interrogation. Que demander de plus pour notre première séance de 2012 ? Votre participation, bien sûr !